Articles

L'U.Ni, à Nantes

l-uni-salle-1l-uni-salle-3l-uni-salle-2l-uni-salle-4

 

 

Nicolas Guiet, ancien second d'Eric Guérin à La Mare aux Oiseaux a ouvert son premier restaurant à Nantes en octobre 2011.

L'U.Ni, comme l'Univers de Nicolas, est un lieu où l'on se sent bien, l'accueil est chaleureux et détendu. La décoration est soignée mais sobre, un petit salon est à disposition pour prendre l'apéro si on le souhaite et la salle est agrémentée d'une verrière très agréable. Nous avons eu la chance de diner juste en dessous, ce qui a facilité la prise de photos sans flash.

Comme nous sommes (un peu) joueurs, nous avons choisi le menu Carpe Diem en 4 temps à 33 euros (entrée, poisson, viande et dessert). Il existe aussi en 5 temps ou 6 temps. Le principe est simple : c'est la surprise, comme lorsqu'on est invité chez des amis ! (mais l'on prend soin de nous demander à l'avance nos éventuelles allergies ou les aliments/saveurs que l'on n'aime pas, donc pas de mauvaise surprise à priori)

Nous avons fait confiance à la serveuse pour le choix du vin (au verre) et n'avons pas regretté.

Mais place aux images (qui ne sont pas d'une grande qualité, désolée) et aux descriptifs (j'ai certainement oublié quelques ingrédients, je m'en excuse).

 

 

l-uni-aperitif

L'apéritif servi au salon était accompagné d'un amuse-bouche frais et goûteux : une crème aux oignons nouveaux, pomme grany smith et moutarde à l'ancienne accompagnée de tortilla au blé noir. J'ai adoré ! Le cocktail maison était composé de gin (ou téquila, je ne sais plus), triple sec, jus d'ananas, jus de pamplemousse et schweppes.

 

 

l-uni-bouillon

 Pour s'éveiller les papilles (dixit la serveuse), un bouillon est servi : pot-au-feu et gingembre. Bouillon très agréable, le gingembre était très discret.

 

 

 

l-uni-entree-2l-uni-entree-1

L'entrée : Sots l'y laisse à la plancha, gambas cuites à basse température, tranche d'aubergine grillée, rondelles de radis, sauce aux oeufs de hareng, citron et citron vert. Une entrée pleine de saveurs et textures différentes : du sucré, du salé, de l'acidulé, du iodé ... tout était bon, jusqu'aux feuilles de basilic qui étaient excellentes (et relevées de crème de balsamique blanc il me semble)

 

 

 

l-uni-poisson

Le poisson : Carrelet (cuit à basse température il me semble), bisque de homard, betterave jaune cuite en croute de sel, moules au piment d'espelette. (j'ai oublié le nom des feuilles vertes qui étaient très bonnes). Le gros coup de coeur du dîner, nous avons adoré ce plat. Le poisson était très parfumé et cuit à la perfection, la betterave surprenante ... bref, tout était bon.

 

 

 

l-uni-viande

La viande : Porc ibérique, salade froide de lentilles au vinaigre de xérès, mini-légumes (poireau et carotte), pois gourmands en lanières sur tomate yellow boy grillée. Alors forcément, après l'entrée et le plat précédent, celui-ci est apparu plus conventionnel, plus classique. La viande était tendre, les légumes goûteux, c'était bon, mais moins surprenant.

 

 

 

l-uni-dessert

Le dessert : Feuilleté croustillant au chocolat blanc (tout en dessous), mousse (ou fondant) chocolat-wasabi-azuki, abricot poché au miel-wasabi, glace au miel de châtaignier, sauce miel-abricot-wasabi. Alors là en revanche, c'était surprenant. Associer chocolat et wasabi, il fallait le faire ... La glace au miel était très douce et contrebalançait bien le côté "piquant" du wasabi. J'ai beaucoup aimé pour le côté étonnant du mélange. (en fin de repas, la portion était peut-être un peu trop conséquente, mais ça dépend des appétits ...)

 

 

l-uni-mignardise

Avec l'addition nous avons eu un mini-financier au berlingot Nantais, un petit gâteau très tendre.

 

A la fin du repas, le chef nous a fait l'honneur de venir discuter un peu avec nous en toute simplicité, je l'avais rencontré préalablement lors d'une journée passée dans les cuisines de la Mare aux Oiseaux il y a quelques années. Un chef jeune, accessible et passionné qui aime faire plaisir à ses convives.

 

En résumé, un excellent repas, très agréable, nous y retournerons, c'est sûr !

 

Infos pratiques :

Site web : L'U.Ni
adresse : 36 rue Fouré à Nantes (proche du Palais des Congrès et du Lieu Unique)

La Pilotine, aux Sables d'Olonne

La Pilotine, tenue par le chef Philippe Pleuen est pour moi un incontournable aux Sables d'Olonne. Situé sur le remblai face à la mer, ce restaurant propose des menus d'un rapport qualité/prix inégalable. Les produits sont ultra-frais, les sauces toujours goûteuses et les assaisonnements justes. Certains plats "phare" sont à la carte depuis quelques années mais les menus changent régulièrement et l'on peut y aller les yeux fermés (en ayant pris soin de réserver car la salle est petite).

Un exemple en images (désolée pour la qualité) avec le menu à 16 euros servi midi et soir en semaine et le samedi midi.

 

la-pilotine-amuse-bouche

 

Avant même la prise de commande, un amuse-bouche est servi, ici, un velouté de champignon (succulent !).

 

 

 

la-pilotine-entree

 

Nous avons choisi la même entrée (un des plats "phare" dont on ne se lasse pas) : Moelleux d'écrevisses et de langoustines, bisque de homard. Il s'agit d'une entrée chaude.

 

 

 

 

la-pilotine-plat-1

 

Le plat que j'ai choisi était la brochette de poissons, risotto de langues d'oiseaux. Les poissons étaient cuits parfaitement (aussi bien le cabillaud que le saumon), un vrai régal. Les langues d'oiseaux sont des petites pâtes allongées. Le risotto était excellent également.

 

 

 

 

la-pilotine-plat-2

 

Le plat choisi par mon cher et tendre est un autre "incontournable" : La brandade de cabillaud à l'huile d'olive et persil plat.  A essayer absolument ! Et la sauce qui l'accompagne ... mmmhhhhhh ...

 

 

 

 

la-pilotine-dessert-1

 

J'hésitais pour le dessert alors j'ai choisi l'assiette dégustation (supplément de 4 euros). Au programme : petite (!) truffe au chocolat, triffle aux pommes et raisins caramélisés (caramel au beurre salé), tarte aux 2 chocolats, crème brûlée aux pralines roses et crumble à la mangue. Au milieu, une boule de sorbet cassis. Au final, nette préférence pour la tarte aux 2 chocolats, la truffe et la crème brulée.

 

 

 

 

la-pilotine-dessert-2

 

Le deuxième dessert choisi était la crèpe farcie aux pommes et raisins secs caramélisés au caramel au beurre salé. Dessert copieux pour amateur de caramel au beurre salé, sinon, s'abstenir.

 

Si vous avez encore de la place pour un café (ce qui n'était pas notre cas), sachez qu'il est servi avec des mignardises (j'ai vu passer des cannelés et des mini-sablés breton).

En résumé, nous avons, comme à chaque fois, très bien mangé pour un prix plus qu'abordable. D'autres menus sont proposés de 26 à 55 euros.

N'oubliez pas de réserver. Un gros plus, les chiens sont acceptés, un petit moins : ils ne prennent pas les tickets resto.

La Pilotine

7, Promenade Georges Clemenceau
85100 Les Sables d'Olonne
Tél. 02 51 22 25 25

 

Un déjeuner à la Mare aux Oiseaux

 

mare-aux-oiseaux-facademare-aux-oiseaux-sculpturemare-aux-oiseaux-jardinmare-aux-oiseaux-grue

 

Cet été, pas vraiment de vacances mais pour compenser, nous nous sommes offert une petite escapade à la Mare aux Oiseaux, située au coeur de la Brière, le temps d'un déjeuner. Nous y étions allés l'an dernier et tout s'était super bien passé. Lieu magique, équipe agréable et très professionnelle (on se sent tout de suite à l'aise, pas de snobisme, ambiance détendue), repas succulent ... bref rien à redire ...

 

Eric Guérin et son équipe proposent des menus dont les tarifs varient de 40 euros à 85 euros.

Cette année, c'est le premier menu, celui à 40 euros, qui nous plaisait (ça tombe bien !).

 

Je vous laisse découvrir les plats en image :

 

lmare-aux-oiseaux-langue-de-chat

 

Pour commencer, des langues de chat au thon, pavot et wasabi pour accompagner l'apéritif. (C'était tellement bon que je n'ai pas pu m'empêcher d'essayer de les reproduire en version simplifiée)

 

 

 

mare-aux-oiseaux-amuse-bouche

 

Avant de commencer réellement le repas, un amuse-bouche est servi. Je ne me souviens pas de l'intitulé exact, mais il y avait du boudin blanc délicieux (rien à voir avec ce qu'on trouve en super marché ...), une petite purée de pomme de terre vitelotte (la touche violette au fond) et la partie verte enroulée, c'était du céleri.

 

 

 

mare-aux-oiseaux-entre1

 

Entrée 1 : Fines feuilles de Riz noir, Tourteau, Avocat, et pétales d’Echalote jaune,
La Ciboulette et le Citron en émulsion.

Un délice, le plat que j'ai préféré de tout le menu je pense ...

 

 

 

mare-aux-oiseaux-entre2

 

Entrée 2 : Le Chèvre frais en tiramisu, les Moules sans leurs coquilles,
 tartare et jus de Pastèque au poivre de Sarawak, quelques pousses marines.

Impression plus mitigée sur cette entrée, le jus de pastèque prenait le pas sur les autres saveurs, et le chèvre était "inexistant".

 

 

 

mare-aux-oiseaux-plat2

 

Plat 1 : Paleron de Black Angus à la plancha, Haricots verts cueillis main, 
croq’Macadamia, Abricot-Coriandre.

La viande était exceptionnelle, hyper fondante, rien que pour ça, ce plat vaut le détour.

 

 

 

mare-aux-oiseaux-plat1

 

Plat 2 : Truite Bio des eaux bretonnes, Courgette jaune grillée minute,
La Tomate et la Pêche acidulée.

Assiette très graphique, on ose à peine y toucher. L'ensemble était très fin, très bon, j'ai juste été déçue de ne pas plus retrouver la saveur de la pêche.

 

 

 

mare-aux-oiseaux-fromagemare-aux-oiseaux-pain

 

Euh, le fromage .... Gruyère d’alpage pressé au Melon, crème glacée à l’Estragon

C'était tellement surprenant et tellement bon que j'en ai oublié de prendre une photo  ; )

Mais ça vous permet d'apprécier la très jolie vaisselle utilisée.

 

 

 

mare-aux-oiseaux-dessert1

 

Dessert 1 : Boule Choco-Caramélia, cœur fondant Framboise-Basilic.

Aussi bon que beau, c'est dire....   ; )

 

 

 

mare-aux-oiseaux-dessert2

 

Dessert 2 : Comme une tarte Myrtille, Menthe-Citron.

Très bon également mais si vous n'êtes pas fan de fruits rouges et de leur acidité, passez votre chemin.

 

 

 

Voilà, vous avez eu un aperçu complet (désolée pour le fromage) du menu Balade en Brière. Et pendant que l'on dégustait tout ça, le loulou a été exemplaire, comme d'habitude  ; )

 

mare-aux-oiseaux-loulou